02.97.69.71.39

- LE PERMIS DE CONDUIRE -

 

 

Les Enjeux de la Formation préparatoire

 

Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent, indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous.

 

Les jeunes personnes sont particulièrement exposées aux risques qu’engendre la circulation routière. En effet, s’ils ne rassemblent que 13% des effectifs de la population, les individus âgés de 15 à 24 ans représentent plus du quart des tués dans un accident de la route.

 

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité, et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place dont l’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maitrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

 

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante pour laquelle votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière, saura vous guider.

 

 

Évaluation préalable

 

L’évaluation de départ est réalisée avant la signature du contrat de formation à l’aide du simulateur.

L’évaluation en 12 étapes dure en moyenne 45 minutes et attribue une notation de A à E (A étant la note la plus élevée et E la plus basse) à différentes compétences, tant théoriques que pratiques : 

- Résultat théorique (Signalisation, Règles)

- Résultat pratique : expérience de la conduite (Permis obtenu, Expérience de la conduite, Où, Combien de temps, Avec qui), Connaissances du véhicule, Attitude à l'égard de l'apprentissage, Attitude à l'égard de la sécurité, Démarrage / Arrêt, Manipulation du volant, Compréhension, Mémoire, Trajectoire, Réaction, Direction du regard, Émotivité.

Ces notations aboutissent sur une proposition de volume horaire en pratique.

Le récapitulatif de l’évaluation de départ est ensuite Imprimé en deux exemplaires.

 

En cas d’acceptation de la proposition, cette dernière signée par : d’une part l’élève (et un représentant légal dans le cas d’un élève mineur) et d’autre part l’école de conduite, est jointe au contrat de formation et au règlement intérieur de l’auto-école dont un exemplaire est remis à l’élève et l’autre conservé dans le dossier de ce dernier.

Le Parcours de formation

 

Formation théorique : La formation s’articule autour de 10 thèmes (la circulation routière, le conducteur, la route, les autres usagers, les notions diverses, les premiers secours, prendre et quitter le véhicule, la mécanique et les équipements, la sécurité du passager et du véhicule, l’environnement).  

 

La formation théorique est pratiquée au rythme de chacun en salle de code pour les série d’entrainement type examen aux horaires d’ouverture de l’agence.

Des cours thématiques, dispensés par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité sont proposés 4 fois par semaine (voir planning affiché en salle de code ou sur demande à l’accueil). Ces modules d’une heure chacun portent sur les thèmes suivants : la signalisation, le conducteur, la route et les autres usagers.

 

Avant de pouvoir passer l’examen théorique, il vous est demandé de réaliser en salle de code un minimum de 4 séries remplissant les critères d’examen (5 fautes maximum) ainsi que d’assister au moins une fois à chaque module thématique.

 

La formation aboutit sur : la connaissance de la signalisation et des règles de conduite, ainsi que la connaissance des bons comportements et des bonnes attitudes à mettre en œuvre.

 

 

Formation pratique : Le REMC, Référentiel pour l’Éducation à une Mobilité Citoyenne, se présente comme un programme de formation par compétence dont l’apprentissage se fait directement au volant.

 

Le REMC distingue 4 compétences globales.

1 - Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

2 - Appréhender la route et circuler dans des conditions normales.

3 - Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

4 - Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

 

La formation pratique se déroule sur un schéma de progressivité dans les exercices et de progressivité de terrain. Vous serez amené(e) à conduire dans des situations les plus diverses possibles (ville, campagne, voie rapide, nuit pour les leçons prises en hier).

 

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous proposer un bilan de compétences (examen blanc) d’une durée de 2 heures (environ 1h 15 de conduite dont environ 35 minutes filmées à l’aide d’une caméra embarquée, puis environ 45 minutes de débriefing vidéo avec l’enseignant de la conduite).

 

Une fois l’examen blanc validé, l’auto-école pourra vous présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire.

 

 Les conditions de passage des épreuves de l’examen

 

L’inscription au permis de conduire de la catégorie B est soumise à une condition d’âge.

En effet, vous devez avoir au minimum 17 ans le jour de votre inscription ou bien 15 ans si vous souhaitez préparer l’apprentissage de la conduite accompagnée.

 

Si vous êtes né en 1988, alors vous devez également être titulaire de l’attestation de sécurité routière (ASR) ou de l’attestation scolaire de sécurité routière 2 (ASSR2) si c'est la première catégorie de permis de conduire que vous présentez.

 

Condition supplémentaire : Si vous avez des problèmes de santé, vous devrez vous soumettre à un contrôle médical auprès d’un médecin agréé par le préfet du département de votre lieu de résidence.

 

Pour pouvoir passer l’examen pratique, il faut avoir 18 ans le jour de l’épreuve ou 17,5 ans dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite.

 

Il vous faut également avoir obtenu l’examen théorique général du permis de conduire (code de la route).

 

Le nombre maximum de présentations à cet examen est de 5 sur une période de 5 ans à compter de la réussite de votre examen théorique général du permis de conduire.

 

 

Déroulement de l’examen

 

Epreuve théorique : Il s’agit d’une séance au cours de laquelle le candidat est soumis, sur tablettes individuelles, à un test de 40 questions à choix multiples.

 

Les candidats sont reçus à l’examen à partir de 35 bonnes réponses. 

 

Une fois obtenu, le « code » est valable pendant 5 ans et permet de se présenter au maximum 5 fois aux épreuves pratiques.

 

Un candidat déjà titulaire d’une catégorie du permis de conduire pour laquelle il a obtenu l'ETG ou "code" est dispensé de se présenter à cette épreuve pendant 5 ans à compter de la date de réussite à l'épreuve en circulation, toujours dans la limite de 5 présentations aux épreuves pratiques.

 

 

Le code de la route doit être connu pour valider l'examen mais il doit également être retenu et appliqué tout au long de la vie du conducteur. C'est l'assurance d'une meilleure sécurité pour tous sur les routes.

 

Épreuve pratique : Vous allez être évalué durant 32 minutes sur un parcours qui comporte des passages en et hors agglomération. Votre examinateur va vérifier votre capacité à déceler les changements de contexte sur la route et à vous y adapter.

Votre mission est de lui faire partager votre assurance et votre autonomie au volant. Si vous y parvenez, il n’y a pas de raison pour que l’épreuve ne se passe pas bien. Il faudra également lui monter que vous avez conscience des risque grâce à votre conduite en toute sécurité.

On vous jugera surtout sur votre capacité à maintenir la sécurité pendant votre manœuvre et sur votre technicité.

Cet examen est noté sur 31 points. Pour être admis il faut obtenir au minimum 20 points et ne pas commettre de faute éliminatoire.

 

 

Les résultats

Ils seront téléchargeables sur le site internet de Driving S’CooL dans un délai de 48 heures suivant votre passage.

 

En cas de réussite, le bilan de compétences portant la mention favorable vous permettra de conduire durant 4 mois en attendant la délivrance de votre permis de conduire.

 

Il conviendra alors de faire votre demande de fabrication de Permis de Conduire auprès de l’ANTS (soit par vos propres moyens, soit en mandatant Driving S’CooL pour le faire en votre nom).

 

Si vous avez échoué, vous recevrez un bilan précis de votre prestation avec la mention défavorable.

Ce bilan vous indiquera les compétences que vous n’avez pas acquises. Avec un peu d’entrainement, vous devriez être au point pour votre prochaine présentation.